Présentation des travaux de suivi du futur logiciel de paie des militaires: Source Solde

Lors de la réunion de la commission de la défense et des forces armées de mercredi 1er février, Geneviève Gosselin-Fleury,  a présenté avec son co-rapporteur M Damien Meslot, le suivi des travaux de leur mission d’information sur la mise en oeuvre et le suivi de la réorganisation du Ministère de la défense, qui avait fait l’objet d’un rapport d’information n° 1353 en septembre 2013. Ce rapport pointait les grandes défaillances du logiciel de paie des militaires, Louvois. Dans le suivi de ces travaux, les députés ont été chargés de dresser un état des lieux de la mise en oeuvre du successeur de Louvois : Source Solde.

Au terme de nombreux mois de travail et de plusieurs auditions, les rapporteurs ont souhaité faire part aux membres de la commission des éléments collectés.

Les armées françaises sont pleinement engagées, sur le territoire national comme en opérations extérieures, pour protéger la France, ses valeurs et la vie de nos concitoyens ou de populations étrangères. Il est du devoir du ministère de la Défense de leur épargner les démarches administratives relatives à la solde, et c’est celui de la Représentation nationale de s’assurer que cela soit le cas.

Pour l’heure, les soldes des militaires sont donc toujours versées via le système Louvois, dont les défaillances sont traitées manuellement par les services concernés. Aujourd’hui, le nombre d’erreurs est réduit, et les équipes travaillant sur Louvois ont une bonne connaissance des types d’anomalies survenant le plus fréquemment.

Source Solde est mené comme un programme d’armement, conduit par un tandem constitué d’un directeur de programme issu de la direction générale de l’armement (DGA) et d’un officier de programme expert fonctionnel du domaine solde, issu de la direction des ressources humaines du ministère de la Défense.

Le calendrier du déploiement de Source Solde a fait l’objet d’ajustements, mais demeure serré. La délivrance de la qualification est espérée au premier trimestre de l’année 2017, ce qui permettra de démarrer les tests de calcul des soldes à blanc en mars, à partir de données réelles injectées dans le système. Cette phase durera sept mois.

On passera ensuite, après l’été 2017, au calcul des soldes en double pour la marine. Les dossiers seront donc injectés sur Louvois et sur Source-Solde en parallèle, pour vérifier non seulement que le système fonctionne parfaitement, mais aussi que les utilisateurs sont préparés à la mise en service. Cette phase durera trois mois. Ainsi, après quatorze mois de tests, Source Solde pourrait être lancé en service opérationnel à la fin de l’année 2017 (solde de janvier 2018).

S’agissant des autres armées, la phase de test – calcul de la solde à blanc et calcul des soldes en double – sera reproduite pour l’armée de terre, l’armée de l’air et le service de santé des armées. À chaque fois, la période de test durera environ dix mois.

Mme Gosselin-Fleury a ainsi indiqué qu’elle était plutôt confiante quant à la réussite du projet Source Solde dont le processus de conception et de production est clair et performant. Si des questions demeurent, les rapporteurs estiment qu’après avoir dû supporter des erreurs graves, ayant atteint leur moral et perturbé leur vie quotidienne comme celle de leurs familles, les militaires pourront espérer compter sur un système de solde fiable.

Vidéo de la présentation devant la Commission de la défense et des forces armées:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s